Déjà inscrit ? Se connecter

Toyota conforte son avenir en Hauts-de-France


Le 22 janvier 2018, Toyota a annoncé la bonne nouvelle : le groupe prévoit d’investir 300 millions d’euros pour moderniser son site d’Onnaing et recruter 700 CDI d’ici 2020.

C’est une excellente nouvelle pour l’emploi dans la région ! Le groupe Toyota a décidé d’investir 300 millions d’euros pour moderniser l’usine d’Onnaing, près de Valenciennes (59) et créer une nouvelle ligne de production. Objectif : augmenter la capacité de production à 300 000 véhicules par an et développer un nouveau modèle, en plus de la Yaris.

Pourquoi Toyota choisit Onnaing ?

Il s’agit d’un investissement colossal pour cette usine ouverte il y a 20 ans. Le constructeur automobile nippon a choisi le site d’Onnaing, reconnu pour être très performant. Une Yaris sort de sa chaîne de montage toutes les 71 secondes et plus de 230 000 véhicules y sont produits chaque année. L’engagement des collectivités locales et de l’État a joué également un rôle déterminant pour convaincre Toyota d’investir.

Pour assurer l’avenir de cette filière qui représente plus de 50 000 emplois en région, la Région Hauts-de-France a débloqué une aide de 11 millions d’euros. Valenciennes Métropole a mis 5 millions d’euros, et l’État 4 millions d’euros. Ces aides financières sont réservées à la formation, l’innovation et l’amélioration de la performance environnementale du site.

700 CDI à l’horizon 2020

Pour pouvoir faire tourner cette nouvelle ligne de montage et augmenter la production, le site d’Onnaing va recruter. Toyota a annoncé la création de 700 CDI à l’horizon 2020. Dans un premier temps, 300 personnes actuellement en intérim seront embauchées en CDI pour les travaux de préparation, et 400 nouveaux emplois en CDI suivront lorsque la capacité maximale du site sera atteinte. Cela portera le nombre de salariés du site à 3 600 personnes.

Avec ce projet, Toyota assure son avenir et sa présence en Hauts-de-France bien au-delà de 2020. Une bonne nouvelle pour toute la filière automobile régionale.

La Région croit en l’industrie

La mine, la sidérurgie, le textile … l’industrie a toujours eu une place prépondérante dans l’économie de la région. Aujourd’hui, elle représente 300 000 emplois en Hauts-de-France. Première région pour la fabrication des trains et des automobiles, deuxième pour le textile technique, elle compte aussi des poids lourds dans l’aéronautique, les agroéquipements, la chimie, la métallurgie et l’agroalimentaire.

La Région Hauts-de-France croit en l’industrie et investit pour créer les emplois de demain.

L’industrie automobile en Hauts-de-France en chiffres

  • 1re région française en production de véhicules (627 000 en 2016)
  • 2e région française en effectifs
  • 7 sites constructeurs (16 000 emplois)
  • Plus de 400 sous-traitants, fournisseurs, prestataires (32 700 emplois)
  • Plus de 6 000 emplois dédiés à la R&D

Cet article Toyota conforte son avenir en Hauts-de-France est apparu en premier sur Région Hauts-de-France.

Ambassadeur des métiers

A quoi ressemble votre quotidien ?
Quel a été votre parcours de formation pour accéder à votre poste actuel ?
Quelles sont les perspectives de votre métier ?
Qui de mieux placé que vous pour expliquer aux jeunes les réalités d’un secteur ou d’une fonction ?

Je deviens ambassadeur