Déjà inscrit ? Se connecter

Somepic Technologie, sculpteur de précision sur métal


Plus de 50 ans que ça dure : à Bouzaincourt (80), Somepic Technologie est une PME spécialisée dans la mécanique de précision. Ses clients : les mastodontes et autres poids lourds de l’industrie aéronautique.

Nom de code : Falcon 5X. Le nouveau jet d’affaires haut de gamme de Dassault, assemblé en France, règnera dans les airs avec des pièces métalliques confectionnées par Somepic. Une fierté pour cette PME spécialisée dans l’usinage de petites et moyennes séries de précision.

Dassault Aviation est le seul assembleur qui accepte encore de travailler directement avec des PME“, se félicite Aline Doyen, la PDG. L’entreprise, qui compte plus de 100 salariés, s’impose comme l’un des sous-traitants majeurs de l’aéronautique de taille mondiale. Ses clients : Stelia Aerospace à Méaulte, Zodiac Aerospace près de Compiègne… Une expertise unique, qui sera mise en avant sur le pavillon régional Hauts-de-France pendant toute la durée du Salon du Bourget, du 19 au 25 juin 2017.

Mais le secteur aéronautique n’est pas la seule corde à l’arc de Somepic. L’entreprise, qui a fait le choix de se diversifier pour continuer à exceller, usine également des “pièces d’exception” sur mesure dans des secteurs aussi variés que le ferroviaire, l’équipement sportif, ou le médical.

L’humain au service de l’innovation

Somepic intervient dans des domaines où on ne l’attend pas… Depuis 1984, l’entreprise réalise des implants chirurgicaux très solides en inox et en titane. “À l’époque, c’était une première mondiale, se souvient Aline Doyen. Nous avions commencé par le marché américain. Il était impossible de pénétrer ce marché sans maîtriser intégralement la traçabilité de nos pièces métalliques“.

Une expérience enrichissante qui lui permet de franchir non un “palier” mais “un perron complet” en termes d’organisation et de “rigueur intellectuelle”. Mais la marque de fabrique de la PME serait incomplète sans la valorisation de l’apprentissage et du capital humain de ses salariés dont certains sont issus — au grand plaisir de sa PDG — de la “deuxième génération”, mais aussi la quasi-absence de turnover et un “esprit de famille” cher aux petites entreprises.

“Course à la taille”

Les prix baissent ? La concurrence est de plus en plus rude ? L’entreprise continue à s’adapter. Une adaptation qui passe notamment par une “course à la taille”.

Prochains objectifs : Aline Doyen prévoit de réaliser un chiffre d’affaires minimum de 20 M€ pour un effectif de 150 salariés, de développer sa prospection à l’international et d’accroître sa spécialisation dans l’usinage de pièces métalliques très complexes à haute valeur ajoutée.

Ces alliages spéciaux demandent une attention soutenue“, assure Christian Rulence, 30 ans de maison comme opérateur sur machine numérique. “Pour éviter une trop forte usure des fraises, il faut suivre scrupuleusement les vitesses de coupe et réduire au maximum les déchets : ces alliages coûtent trente fois plus cher qu’un acier bas de gamme. On n’a pas le droit à l’erreur !

Cet article Somepic Technologie, sculpteur de précision sur métal est apparu en premier sur Région Hauts-de-France.

Ambassadeur des métiers

A quoi ressemble votre quotidien ?
Quel a été votre parcours de formation pour accéder à votre poste actuel ?
Quelles sont les perspectives de votre métier ?
Qui de mieux placé que vous pour expliquer aux jeunes les réalités d’un secteur ou d’une fonction ?

Je deviens ambassadeur