Déjà inscrit ? Se connecter

Numérique : quand La Tech Amiénoise mise sur la connexion


Un lieu ouvert à vous, avec des espaces de travail partagés, une “bulle” pour mettre en commun ses idées ou monter sa start-up, une myriade d’outils connectés, un amphithéâtre… Toute ressemblance avec les locaux de quelques grands noms de la Silicon Valley, aux États-Unis, ne serait pas fortuite. Bienvenue à La Cantine numérique, place Parmentier à Amiens, où siège depuis quatre ans La Tech Amiénoise (#LTA). “L’association est née pour rassembler tous les acteurs liées aux nouvelles technologies à Amiens, du geek au codeur, de l’entrepreneur au startuper, révèle Clément Egger, fraîchement élu à la présidence de #LTA. Notre volonté est d’animer un réseau d’acteurs de la tech et de permettre à toute cette communauté de se rassembler. Et, in fine, de collaborer, de développer de nouveaux projets et, pourquoi pas ?, de créer des emplois.

“Écosystème bouillonnant”

 Le succès des uns peut (parfois) passer inaperçu du grand public. Si l’implantation d’Amazon en périphérie de la ville et l’explosion du e-commerce attirent les projecteurs, Amiens peut aussi compter sur le dynamisme d’une foule d’entrepreneurs pour s’affirmer comme une place forte du numérique en Hauts-de-France. “#LTA veut faire le pont entre les différents acteurs d’un écosystème bouillonnant, puis se nourrir de l’expérience de ses 100 entreprises adhérentes. Un exemple : dès qu’ils ont annoncé leur choix de booster leur activité de production de protéines à base d’insectes en Hauts-de-France, les dirigeants d’Ynsect ont été contactés par l’association pour les aider et faciliter l’installation de l’entreprise sur le territoire, continue Clément Egger. #LTA peut s’appuyer sur l’ingéniosité de nos entreprises innovantes, mais aussi sur la force de 80 particuliers adhérents et de nombreux bénévoles. C’est la magie de la tech : tout le monde s’entraide, chacun apporte sa pierre à l’édifice et avance en s’enrichissant des rencontres.

Pour attirer encore davantage d’adhérents et compter dans le paysage “tech” des Hauts-de-France, #LTA enchaîne les temps forts. Job datings, afterworks, séances de travail ou d’information, conférences : plus de 80 rendez-vous sont programmés, chaque année, à La Cantine numérique ou au Quai de l’innovation. Prochain évènement, à ne pas manquer : le Startup Pulse, du 25 au 27 janvier 2019. Les participants auront 54 heures pour réaliser leur projet, laissant libre cours à leur créativité et avec l’aide d’experts. Suivront, au cours de l’année 2019, des journées thématiques sur l’open data, l’AgriTech (réunion du digital et de l’agriculture), l’aide au financement de nouveaux projets…

Le numérique recrute en Hauts-de-France

Si l’animation d’un réseau qui s’amplifie chaque jour occupe une grande partie de l’activité de #LTA, l’association s’engage aussi dans la formation. Logique pour un secteur, le numérique, qui recrute à tour de bras mais qui manque cruellement de candidats. À partir de janvier 2019, une première promotion suivra la toute nouvelle formation dispensée dans le cadre de la Grande École régionale du numérique, le programme créé par la Région.

Pour devenir chef de projet agile et créatif, l’agenda sera serré : 4 mois intensifs de formation, avec le concours de professionnels venus échanger sur leur expérience et leurs attentes, puis 2 mois de stage en entreprise. “La formation est à la fois pointue et exigeante. Mais la demande du secteur est tellement forte que les personnes qui s’engagent sur cette voie ont de grandes chances de décrocher un emploi à la fin de leur cursus accéléré, conclut Clément Egger. Le champ de la tech est vaste, avec des emplois à pourvoir dans tous les domaines, continue-t-il. Du développement d’applications mobiles à l’Intelligence Artificielle, de la création de sites web au community management partagé entre artisans-commerçants, de la mise en place de solutions e-commerce jusqu’à la révolution de l’internet des objets, le numérique recrute en Hauts-de-France. Et #LTA, avec ses membres, a pour ambition d’accompagner le mouvement.

Cet article Numérique : quand La Tech Amiénoise mise sur la connexion est apparu en premier sur Région Hauts-de-France.

Ambassadeur des métiers

A quoi ressemble votre quotidien ?
Quel a été votre parcours de formation pour accéder à votre poste actuel ?
Quelles sont les perspectives de votre métier ?
Qui de mieux placé que vous pour expliquer aux jeunes les réalités d’un secteur ou d’une fonction ?

Je deviens ambassadeur