Déjà inscrit ? Se connecter

« Le service civique international ? C’est très enrichissant »


Comme Marie, Thomas a réalisé un service civique à l’international. Après trois mois à Casablanca, au Maroc, avec l’association AESVT, il nous fait part de son expérience.

Thomas DESSEIN
22 ans
Habite à Amiens (80)
Titulaire d’un bac pro commerce

Pourquoi avez-vous décidé de partir en service volontaire à l’international ?

Je voulais voyager pour quitter le train-train quotidien et ça me plaisait de pouvoir aider des gens qui en ont besoin en découvrant d’autres façons de vivre. J’avais la chance de connaître une personne en lien avec ce projet de service volontaire à l’international, c’est elle qui me l’a suggéré.

Comment s’est organisé le départ ?

On a d’abord passé une semaine dans un internat avec tous les jeunes qui suivaient une même démarche de départ à l’étranger, dans différents pays. On a appris à se connaître : il y avait des jeux organisés pour apprendre les langues par exemple, mais ça pour moi c’était facile car ils parlent français à Casablanca !

En quoi consistait votre mission ?

Je travaillais dans le développement durable. Avec un collègue de l’association, on a choisi de démarcher des entreprises pour instaurer le tri sélectif. Pour cela, on présentait le tri avec des petites animations pour sensibiliser les travailleurs. Au final, on a réussi à démarcher deux entreprises !

Comment avez-vous choisi cette mission ?

Au départ, on n’avait pas de mission attitrée et c’était vraiment à nous de trouver notre place en proposant des projets. J’aurais bien aimé qu’on m’accompagne un peu plus au départ mais avec le recul, c’était vraiment très enrichissant d’avoir à mener le projet de A à Z. Cela permet de choisir un domaine qui nous tient à cœur.

Comment viviez-vous sur place ?

J’étais logé chez une personne de l’association. C’était très agréable, un mode de vie différent de la France.

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué ?

Les voyages : je connaissais déjà le Maroc, mais la gentillesse des gens m’étonnera toujours !

Comment voyez-vous votre avenir ?

Aujourd’hui, je suis en boîte d’intérim et en ce moment je travaille comme serveur. Je songe à me lancer dans le journalisme audiovisuel. J’ai pu réfléchir à tout ça pendant mes trois mois au Maroc, car ça permet de faire le point et de se retrouver seul pour réfléchir.

Conseilleriez-vous à d’autres jeunes de partir en service civique ?

Oui, carrément ! Pour la découverte et l’enrichissement personnel surtout. J’ai vraiment développé mon autonomie dans cette expérience, que ce soit au niveau du travail ou de la vie quotidienne car on se retrouve quand même loin de tous nos proches et on doit se débrouiller. En revenant, on a de nouvelles idées en tête.

Comme Thomas, vous aussi devenez volontaire !

Le service civique s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap. Il permet de s’engager sans condition de diplôme dans une mission d’intérêt général au sein d’une association, d’un établissement public, d’une collectivité… En France ou à l’étranger et dans neuf domaines d’action :

  • solidarité
  • environnement
  • sport
  • culture
  • éducation
  • santé
  • intervention d’urgence
  • mémoire et citoyenneté
  • aide humanitaire

Plus d’infos sur www.service-civique.gouv.fr/jeunes-volontaires

 

L’article « Le service civique international ? C’est très enrichissant » est apparu en premier sur Génération #HDF.

Ambassadeur des métiers

A quoi ressemble votre quotidien ?
Quel a été votre parcours de formation pour accéder à votre poste actuel ?
Quelles sont les perspectives de votre métier ?
Qui de mieux placé que vous pour expliquer aux jeunes les réalités d’un secteur ou d’une fonction ?

Je deviens ambassadeur