Déjà inscrit ? Se connecter

Bridgestone fait le choix du 100% Hauts-de-France


À Béthune (62), le fabricant japonais de pneumatiques Bridgestone profite de la reprise pour accélérer le rythme : plus de 1 000 salariés et intérimaires font vivre le plus important site de production de pneus “hiver” d’Europe.

Votre voiture est-elle équipée de pneus Bridgestone ? Si la réponse est “oui”, alors il y a de très grandes chances que vous rouliez Hauts-de-France ! Bridgestone, le plus gros groupe pneumatique au monde, est implanté dans la région depuis plus de 50 ans. L’usine est une ville dans la ville : le site de 32 hectares, qui emploie des centaines de collaborateurs et rayonne grâce à un réseau dense de transporteurs, héberge les chaînes de production, les zones de stockage et même le siège de Bridgestone France. Mieux : l’usine béthunoise est la plus importante zone de production de pneus “hiver” de toute l’Europe.

Bridgestone met la gomme

14 000 pneus par jour en 2014, 17 000 aujourd’hui et 24h/24. L’activité de l’usine de Béthune est dynamisée par la croissance du secteur, qui a donné des idées à la direction du groupe : Bridgestone, qui a lancé un vaste plan pour ses sites de production européens pour atteindre de nouveaux objectifs à la hausse en 2020, a fortement investi à Béthune. Une modernisation capitale, qui permet aujourd’hui au site de se relancer dans la cour des grands.

Avec la reprise économique du secteur, le site de production béthunois fait aujourd’hui face à un nouveau défi : comment répondre à une demande croissante de la clientèle, dans une usine qui peut bientôt tourner à plein régime, mais avec un manque de main d’œuvre qualifiée ? Réponse proposée par Bridgestone : la formation, avec la mise en place au cœur de l’usine d’un “campus des métiers de Bridgestone Béthune”.

Recrutement “maison”

Nous avons, en réalité, revu tout notre système de formation “maison”, pour simplifier et accélérer le processus. Notre campus des métiers, qui a été mis en place au cours du premier semestre 2017 avec le soutien financier de la Région, repose sur un système d’ateliers spécialisés. À chaque atelier, le stagiaire apprend et parfait l’un des multiples gestes qui lui permettront de devenir, à terme, opérateur industriel“, explique le PDG de l’usine, Philippe Burnage.

Comment postuler ? En se rapprochant de l’agence d’intérim Randstad, spécialement aménagée dans l’usine ! Les équipes de Bridgestone formulent directement leurs besoins à Randstad. Charge à l’agence de repérer dans le bassin d’emploi béthunois des candidats, appelés à suivre un programme de deux mois et demi de formation dans le campus. “Ce concept d’agence hébergée au cœur du site de production est indiscutablement la solution aux besoins très spécifiques de Bridgestone en matière de recrutement et de formation de personnels qualifiés, explique Gaëtan Defrennes, directeur général de Randstad Inhouse Services, filiale du groupe Randstad. À l’arrivée, les collaborateurs sélectionnés puis formés acquièrent les atouts tant recherchés par notre client : polyvalence, multi compétences et adaptabilité.

Pour l’emploi aussi, le “circuit court” fonctionne

Le vrai plus de la formation “made in” Bridgestone à Béthune : les stagiaires suivent une formation professionnalisante et qualifiante. Chaque examen de fin de formation est récompensé par un diplôme, reconnu par la profession, qui permettra au nouvel opérateur industriel de s’insérer durablement dans le secteur.

Avec le choix de la formation adaptée et directement appliquée aux besoins que nous avons détectés, associée à un recrutement ciblé grâce à l’agence d’intérim hébergée, nous avons privilégié 3 piliers de notre entreprise : la qualité, la réactivité, la compétitivité, continue Philippe Burnage. Et ça marche : aujourd’hui, 7 personnes ont déjà été formées et diplômées pour rejoindre l’effectif de l’usine ; une nouvelle session de formation au campus des métiers démarre en décembre 2017.

Cet article Bridgestone fait le choix du 100% Hauts-de-France est apparu en premier sur Région Hauts-de-France.

Ambassadeur des métiers

A quoi ressemble votre quotidien ?
Quel a été votre parcours de formation pour accéder à votre poste actuel ?
Quelles sont les perspectives de votre métier ?
Qui de mieux placé que vous pour expliquer aux jeunes les réalités d’un secteur ou d’une fonction ?

Je deviens ambassadeur