Déjà inscrit ? Se connecter

Olympiades des métiers : les sélections nationales commencent


Alimentation, automobile, bâtiment et travaux publics, végétal, industrie, communication et numérique, services : les Olympiades des métiers permettent à des jeunes du monde entier de se rencontrer et de s’affronter lors d’épreuves pour devenir les champions et les championnes de leur métier.
Les prochaines finales internationales auront lieu en 2022 à Shanghai en Chine (compétition mondiale) et en 2023 à Saint-Pétersbourg en Russie (compétition européenne). Mais pour pouvoir y participer, encore faut-il intégrer son équipe nationale des métiers !

Former l’équipe de France des métiers

L’année dernière en France, des premières sélections ont désigné un finaliste régional pour chacun des métiers en compétition. Pour former les équipes de France qui représenteront le pays à Shanghai et à Saint-Pétersbourg, tous ces candidats vont s’affronter lors de deux phases :

  • une première phase qui se déroulera jusqu’au 28 octobre partout en France et représentera 20 à 50 % de la note finale. (Téléchargez le calendrier complet en bas de cet article).
  • Une seconde phase qui se déroulera à Lyon en janvier 2022 et complétera la première note obtenue.

Des épreuves dans la région

Dans les Hauts-de-France, se dérouleront notamment l’épreuve de soudage : du 18 au 22 mai à Pont-Ste-Maxence (Oise) et l’épreuve de conception de jeux vidéo et de films d’animation les 26 et 27 mai à Tourcoing (Nord). Tristan Dumoulin est le finaliste des Hauts-de-France dans la catégorie soudage. Le jeune homme de 20 ans qui se destinait initialement au métier de technicien de laboratoire a changé de voie après un bac STL mention bien. Il est devenu soudeur : « j’avais envie de faire un métier manuel, mais qui demande aussi une vraie réflexion. Et il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte pour effectuer une bonne soudure ! En fonction des métaux, de leur épaisseur, de la finalité, on doit choisir le bon type de gaz, de vitesse, d’ampérage… »

Comme dans beaucoup de métiers, le facteur humain a joué un grand rôle dans le parcours de Tristan : « c’est Jean-Louis Bourghelle, mon formateur à l’AFPI qui m’a incité à m’inscrire à cette compétition. C’est grâce à lui qu’aujourd’hui, je sais souder. Je n’étais pas très confiant, mais j’ai gagné les finales régionales. C’est une véritable aventure, et même s’il est compliqué pour moi de m’entraîner spécifiquement pour l’épreuve qui arrive, je donnerai le meilleur de moi-même ! »

Le calendrier

Les contraintes sanitaires actuelles ne permettent pas d’accueillir le public lors de chaque épreuve. Pour suivre la compétition, rendez-vous sur la chaine YouTube Skills TV par WorldSkills FranceVoir l’article original sur generation.hautsdefrance.fr

Ambassadeur des métiers

A quoi ressemble votre quotidien ?
Quel a été votre parcours de formation pour accéder à votre poste actuel ?
Quelles sont les perspectives de votre métier ?
Qui de mieux placé que vous pour expliquer aux jeunes les réalités d’un secteur ou d’une fonction ?

Je deviens ambassadeur