Déjà inscrit ? Se connecter

Marbella : l’ornement de peau de luxe « made in Hauts-de-France »


D’un petit village des Hauts-de-France au festival de Cannes

Sailly-Laurette, vous connaissez ? Ce petit village de 350 âmes, à quelques encablures d’Albert, est devenu une référence dans le monde de la mode et du luxe. Son ambassadrice se nomme Marbella. Spécialisée dans le bijou de peau, qui serpente sur l’épiderme, qui brille de mille éclats du cristal, de paillettes, en velours ou en dentelle, dermo-adhésif et repositionnable, cette entreprise a été fondée par Adeline Moniez.

Ses bijoux se sont déjà affichés sur le tapis rouge du Festival de Cannes, sous les lustres du château de Versailles pour les défilés, sur les photos magazine d’Adriana Karembeu… Une “success story” de l’élégance à la française, fruit de plus de 10 ans d’implication.

Jouer la carte de l’international

Mon premier gros contrat a été signé en 2007“, se remémore Adeline Moniez, qui croit en sa bonne étoile, avec 400 000 pièces à l’appui. “Mais sous marque blanche, donc sans précision de notre nom.” Une date malgré tout importante pour cette entreprise, qui s’était jusque-là développée dans la cuisine, la chambre ou bien encore le salon de la maison familiale. C’est un travail purement artisanal.

2007 coïncide aussi avec le tournant à l’international. “Des produits innovants et français, c’est déjà 50 % de la transaction commerciale réalisée“, explique cette business woman, juriste de formation, et artiste dans l’âme. “L’intérêt hors des frontières était même supérieur à celui enregistré en France. Le Paris romantique séduit toujours“.

En 2014, Marbella a réalisé plus de 30 % de son chiffre d’affaires à l’étranger.

Diversification

En nom propre, notamment dans un corner aux Galeries Lafayette ou sous les couleurs de L’Oréal, Dior, Lancôme, Chanel…, Marbella conquiert des parts de marché. Et pas uniquement avec ses bijoux de peau. Adeline Moniez travaille toujours l’étape d’après. Tous les ans, 10 % du chiffre d’affaires est investi.

Au total, la marque compte pas moins de 300 nouvelles références produites chaque année. Une des plus innovantes ? Les eye-liners en patch. Avoir le geste sûr pour un rendu esthétique n’est pas gagné d’avance. Avec ces eye-liners repositionnables, les accidents de tracé ne sont plus possibles.

Autant d’innovations qui ont permis de créer des emplois dans les Hauts-de-France. D’autres ont été pourvus également dans la branche commerciale. Mais la marque a pu bénéficier d’une ambassadrice de choix.  Iris Mittenaere, originaire des Hauts-de-France et Miss Univers a porté l’une des créations Marbella lors du célèbre concours de beauté international.

Cet article Marbella : l’ornement de peau de luxe « made in Hauts-de-France » est apparu en premier sur Région Hauts-de-France.

Ambassadeur des métiers

A quoi ressemble votre quotidien ?
Quel a été votre parcours de formation pour accéder à votre poste actuel ?
Quelles sont les perspectives de votre métier ?
Qui de mieux placé que vous pour expliquer aux jeunes les réalités d’un secteur ou d’une fonction ?

Je deviens ambassadeur