Déjà inscrit ? Se connecter

Le VIE, la bonne pioche pour les entreprises


Le volontariat international en entreprise (VIE) est un dispositif national, animé par Business France, qui permet aux jeunes âgés de 18 à 28 ans de partir à l’étranger pour le compte d’une entreprise française, pendant une durée de 6 à 24 mois.

Pour les jeunes, c’est l’occasion de se bâtir une expérience internationale, d’apprendre une ou plusieurs langues et d’augmenter ainsi leurs chances de décrocher un emploi. Pour les entreprises qui y recourent, l’objectif est de se structurer et de se développer à l’international. Et le VIE accélère la mise en route des projets. “C’est du gagnant-gagnant“, confirme Michel Bauza, directeur VIE France.

3e région de France en nombre de VIE

La région Hauts-de-France, après l’Ile-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes, est la 3e région de France qui compte le plus de VIE. 450 entreprises, soit 4 % des entreprises des Hauts-de-France, y ont déjà eu recours. Le 1 000 ème VIE qui vient de partir pour l’ Allemagne représente d’ailleurs une entreprise des Hauts-de-France. Il s’agit de la société Stella Loisirs, installée à Tourcoing (59).”L’aide de la Région joue beaucoup. C’est un effet de levier pour garantir les coûts que représente l’embauche d’un VIE,” ajoute Michel Bauza.

Sans l’aide de la Région, nous n’aurions pas pu le faire

La Région aide donc les entreprises à financer l’indemnité ainsi que les frais de gestion et de protection sociale du VIE recruté pour une mission de 12 à 24 mois.

Laurent Lefebvre est le responsable vente et exportation de Créatique Technologie, une entreprise spécialisée dans la conception de pièces automobiles située à Billy-Berclau (62). “Nous avons actuellement un VIE en Chine pour développer la filière véhicule électrique de notre PME. Entre les frais de voyage, la location des bureaux et l’indemnité, cela nous coûte environ 4 000 € par mois . Sans l’aide versée par la Région, nous n’aurions clairement pas pu le faire.

Le VIE, le bon dispositif pour s’implanter à l’international

Créatique Technologie compte désormais une agence de 5 personnes en Chine et l’activité chinoise représente 30 % du chiffre d’affaires de la PME.

Grâce au VIE, nous avons fait avancer les choses plus facilement. Ça nous a permis d’être légitimes“, reconnaît Laurent Lefebvre. “On estime qu’un VIE qui poursuit un objectif commercial a un impact positif de 70 % sur le chiffre d’affaires“, valide Michel Bauza, directeur VIE France.

Améliorer encore le dispositif et l’adapter à chacun

Si le dispositif connaît un large succès, il apparaît néanmoins plus simple d’utilisation pour les grands groupes que pour les PME. “La solution du VIE est géniale, confirme Henri-Alexis Desombre, directeur de la brasserie Duyck à Jenlain (59) qui a recruté un VIE à New York. Mais ça demande du temps, de l’argent et de l’organisation autour“.

Voilà pourquoi l’aide de la Région est d’autant plus importante pour les PME qui partent à l’assaut de nouveaux marchés. La Région réfléchit à des solutions pour améliorer le dispositif et augmenter le nombre d’entreprises intéressées : en proposant une réduction des coûts engagés, par exemple, par le partage de VIE entre différentes entreprises.

VIE, découvreur de talent

Damien Gauvry, directeur de la biologie médicale chez Biolabo à Maizy (02), voit encore un autre avantage au dispositif VIE.

Proposer des missions en Afrique ou en Italie nous permet d’attirer des profils très intéressants, qui ne postuleraient pas naturellement dans notre entreprise. Nous n’hésitons pas à raccourcir leurs missions, pour leur proposer un CDI. Et ça marche !

 

Cet article Le VIE, la bonne pioche pour les entreprises est apparu en premier sur Région Hauts-de-France.

Ambassadeur des métiers

A quoi ressemble votre quotidien ?
Quel a été votre parcours de formation pour accéder à votre poste actuel ?
Quelles sont les perspectives de votre métier ?
Qui de mieux placé que vous pour expliquer aux jeunes les réalités d’un secteur ou d’une fonction ?

Je deviens ambassadeur