Déjà inscrit ? Se connecter

Le luxe, version Camille Fournet


Le luxe : un marché en pleine croissance

Fabriqués en cuir d’alligator, de caïman ou d’autruche, les articles estampillés Camille Fournet s’exportent aujourd’hui à travers le monde. Et notamment en Asie.

95% de nos produits sont exportés“, indique Jean-Luc Déchéry, PDG de Camille Fournet. “Au Japon, nous disposons de 9 corners ; en Chine, nous avons ouvert deux boutiques à Pékin. Nous sommes également présents à Macao ».

Cette réussite, Camille Fournet la doit à sa stratégie déployée depuis la reprise de l’entreprise en 1994 : mettre l’accent sur l’international, revoir le fonctionnement interne de l’entreprise, pérenniser les relations avec ses clients, marques de luxe et maîtres horlogers.

Une stratégie qui fonctionne

Il a fallu convaincre que nous pouvions rendre un meilleur service, en étant plus réactif pour le client. Ce service exige une très bonne connaissance des marques et des modèles, ainsi qu’une capacité à produire rapidement des commandes unitaires“.

Très connue dans le milieu de l’horlogerie, la PME souhaite désormais imposer sa marque dans le secteur de la maroquinerie. Une partie du chiffre d’affaires est aujourd’hui réalisée grâce à la fabrication d’articles en cuir, tels que des sacs ou des porte-monnaie. Un chiffre qui devrait, à terme s’accroître.

Dans ce but, Camille Fournet a acquis en 2013 la société Lavabre Cadet, l’un des derniers maîtres gantiers français. Travaillant notamment pour la haute couture, cette entreprise est située à Millau, dans l’Aveyron.

Cet article Le luxe, version Camille Fournet est apparu en premier sur Région Hauts-de-France.

Ambassadeur des métiers

A quoi ressemble votre quotidien ?
Quel a été votre parcours de formation pour accéder à votre poste actuel ?
Quelles sont les perspectives de votre métier ?
Qui de mieux placé que vous pour expliquer aux jeunes les réalités d’un secteur ou d’une fonction ?

Je deviens ambassadeur